À l'écoute des mille et une saveurs

L'essentiel, commence par un Eera

Grâce à Dilip, j'ai découvert la gamme Eera.
Très vite j'ai perçu les qualités de ces lecteurs de génie.

Initié il y a déjà plus de 35 ans à la haute fidélite, je me souviens encore de cette ensemble Denon qui trônait dans le salon de mes parents. Enfant dèjà, je trépinais de pouvoir écouter mes quelques vinyles. Et dès que j'ai pu toucher mes premières payes, jeune adulte, je me suis rendu dans un auditorium, conscient que je trouverais bien mieux qu'à la Fnac ou ailleurs. Firodil, fait partie de ces hauts lieux qui cachent bien leurs jeux. La sélection y est très riche, par la qualité de chaque produit et l'intelligence de l'étagement de l'offre.  

Je cherchais à faire évoluer mon système viellissant. Et comme beaucoup, j'avais aussi commencé un stocker sur mon ordinateur, puis sur un disque dur dédié, mes fichiers de musique. Dilip, a pris le temps de m'écouter et de me faire écouter beaucoup de chose. "C'est la source, le premier des maillons, qu'il faudra privilégier", me répéta-t-il. 

Et j'ai découvert les lecteurs CD Eera, qui depuis peu intègrent une entrée coaxiale pour bénéficier du DAC : un régal, ou plutôt le meilleurs des mondes. Fin, délicat, nuancé à souhait, ces machines révèlent les contenus, les détails, la scene sonore et l'humeur des musiciens. Sur le pourtant bien connu Take five de Dave Brubek, j'ai pu appercevoir la position des futs de la batterie dans l'espace, là ou normalement on n'entends que la frappe. Et je fut stupéfait par le jeu du saxophoniste, dont on entend la respiration et toutes les inflexions des intentions du jeu. Ces lecteurs permettent, au delà de la justesse de la retranscription des timbres, d'apprécier le feeling des musiciens. Avec cette transparence, ces timbres si proches de la retranscription du vinyle, cette délicate précision qui met en lumière les moindres détails, et cette entrée Dac pour profiter de la dématérialisation, ces machines rassemblent en une seule boite tous les avantages d'une grande source : une révélation.

Depuis peu, mon Essentiel trône dans mon salon et représente un véritable gourmandise. A consommer sa modération.

Un grand merci Dilip.

LS